Les étapes banque de mon prêt immobilier

Guide « Le saviez-vous »

Quelles sont les étape banque pour mon prêt immobilier et par qui est-il traité ? Chaque banque possède son propre fonctionnement, nous allons donc vous expliquer les grandes lignes du parcours du dossier en banque.

Les grandes étape banque de mon prêt immobilier

  • Etude du dossier et simulation en agence
  • Réceptions des pièces justificatives en agence
  • Analyse du risque en agence et accord de principe (si dans le pouvoir de décision de l’agence)
  • Ouverture du compte bancaire
  • Envoi du dossier au service prêts pour contrôle et respect de la règlementation (par exemple vérification du respect des règles pour un dossier comportant un PTZ)
  • Edition des offres et envoi au client

Découvrir l'équipe Aura Finance

Venez découvrir l’ensemble de l’équipe Aura Finance, informations, contacts, réseaux sociaux etc.

Étape 1 - La demande de prêt immobilier électronique en banque

À réception de votre dossier complet et de la signature du mandat nous préparons une demande de prêt électronique regroupant tous les éléments de votre dossier ainsi qu’une fiche de synthèse. Nous envoyons cette proposition au service de prescription qui s’engage à nous répondre sous 2 à 4 jours. Cette réponse représente une proposition commerciale. Elle fige les taux pour 1 mois. Le courtier vérifie alors que la proposition est conforme à la demande et demande au client de la valider. La proposition commerciale est parfois accompagnée d’une demande de contreparties. Vous avez 15 jours pour valider par écrit la proposition.

Étape 2 - L’envoi du dossier prêt immobilier physique en banque

Nous avons alors 15 jours maximum pour envoyer le dossier physique en agence. C’est une étape délicate car il faut s’assurer que le dossier est complet, qu’il est bien arrivé et surtout qu’il est traité par la banque.

A savoir

Le banquier peut avoir de multiple questions liées aux pièces et des demandes de pièces complémentaires pour satisfaire aux exigences de la partie administrative bancaire.

Le banquier doit dans 90% des cas faire une demande à l’organisme de caution de la banque. Un refus de la caution est souvent rédibitoire mais certaines banque acceptent encore de suivre les dossiers avec une garantie hypothécaire. C’est une bonne nouvelle car la caution gère son risque de manière mécanique avec des ratios. Le rôle du courtier est souvent de préparer le dossier pour qu’il rentre dans les ratios. La banque valide alors l’accord de risque. Ce niveau d’accord peut se faire en agence ou au siège suivant le montant ou le taux d’endettement du dossier. Chaque particularité peut rallonger le temps de traitement du dossier.

Étape 3 - L’accord de principe

C’est un accord presque définitif car à ce moment-là la banque ne dispose pas toujours de l’accord d’assurance. En effet une assurance peut vous donner une majoration de vos mensualités ou exclure certains risque. Il faudra alors que la banque réétudie le dossier avec ces informations On a donc tendance à anticiper les formalités médicales quand on sait qu’il y a un risque.

Vous avez des difficultés pour monter votre dossier ?

Les différents interlocuteurs en banque

La prescription

Ces sont les interlocuteurs permanents des courtiers qui sont en lien avec le siège ( l’administratif) et avec les agences (commerciaux). Ils traitent en général la validation des taux. Ils interviennent ensuite dans le processus du dossier quand quelque chose n’avance pas dans le bon rythme.

Bureau-Fermé-2-1024x690

A savoir

Nous sommes en lien permanent avec la prescription. C’est elle qui nous forme régulièrement sur les nouveaux produits, les nouvelles grilles de taux, la nouvelle gestion des risques, du processus de fonctionnement interne à la banque.

C’est avec eux que nous mettons en valeur notre volume et notre capacité à respecter au lieux les processus pour négocier pour vous les meilleures conditions de crédit. Nous obtenons donc des accords régionaux.

– Les interlocuteurs dit commerciaux :

  • Chargé d’accueil

Il accueille et oriente les clients dans l’agence et par téléphone. Il réalise les opérations courantes des clients (gestions de l’espèce, gestion des chèques, transactions, moyens de paiement). Il n’intervient logiquement pas dans le processus du prêt immobilier qui est un processus complexe et qui demande un certain pouvoir de risque.

  • Chargé clientèle Particuliers

Il répond aux besoins de sa clientèle en terme d’épargne, de financement, d’assurance ou de retraite… Ses responsabilités sont supérieures car il doit gérer les risques liés à sa clientèle (découverts, crédit, fraude…), de plus il est amené à négocier les tarifs ou les taux en interne.

  • Directeur d’agence

Le directeur manage une équipe pour atteindre les objectifs commerciaux et gère les risques de l’agence tant sur le marché et particulier que des professionnels. Le directeur doit connaître tous les métiers de la banque, ainsi il est souvent déjà exercé les différents métiers auparavant. Il appuie souvent la demande de son chargé de clientèle dans sa négociation de taux. Cependant pour obtenir les taux des courtiers il doit souvent faire des demandes compliquées en interne pour remonter au niveau régional. La banque considère souvent que le rôle de l’équipe commerciale est de vendre avec une certaine marge.

le-jargon-du-bureau-qu-est-ce-que-le-back-office-1237131

– Les interlocuteurs dits administratifs :

  • Analyste risque

L’Analyste Risque de Crédit est responsable du Contrôle (et non de l’approbation) des risques règlementaires et la capacité du client à payer en temps en en heure.

  • Analyste conformité

Il intervient souvent avant l’édition offres de prêt ou pour le PTZ. Le dossier doit répondre aux exigences précises d’un cahier des charges à respecter.

  • Le responsable des engagements

Il supervise les analystes crédit (du siège ou des agences), il gère les délégations d’autorisation dont dispose chacun. Pour les gros crédits, il gère le comité des engagements qui se réunit à plusieurs pour donner un avis définitif sur un dossier. Le dossier arrive souvent avec des avis favorable de l’ensemble des interlocuteurs précédents.